Ligue des Poètes

Auteur

Stéphane Meuret

Les oiseaux chantent dans les cieux

« Sous un pas lent et malicieux,
Le présent vire au doux mensonge…
Et alors que mon cœur songe,
Les oiseaux chantent dans les cieux. »

De mon beau rêve immaculé

“Nulle part ma douce vertu ne vole,
En des royaumes plus reculés,
Qu’au long du paradis frivole… »

Vive les mariés !

« Déesse amène des étés,
Aux quatre coins d’un parchemin,
Ecris mon nom tout près du sien… »

Au jour de paye

« A l’aube du mois neuf nous vient inexorable,
L’envie de contempler un bien étrange bien,
Les temps sont éphémères et le labeur fait sien… »

Aimant

« Il sommeille en tes joies un immense butin,
De vermeille oubliée, d’éphémère satin,
Tes jeux simples guérissent mon fragile tourment… »

Pantoum, à ma chère, à son rêve empêché

« Ô ma chère qui choyez les lueurs des ombres,
Détournez votre main des fleurs du péché,
Âprement, je le crois, vous y découvrirez… »

L’enfant s’endort

« Mon enfant, ce doux miel va te revigorer,
L’hiver rude contemple ta jeunesse fragile,
Ta pupille éveillée prend des teintes d’argile… »

Sur les sables des cieux

« Ma mère, reposant, sur les sables des cieux,
N’as-tu point entendu ma douleur déchue ?
Elle crit à leurs coeurs mais au tien elle s’est tue… »

Ce mensonge

« Tu le crois, Ô lecteur, ce mensonge affûté,
Qui endort tes pleurs et ronge ta bonté,
Ton silence lui sert une offrande habitée… »

Louis-Arthur

Louis Arthur

« L’amour vient au monde au cri du renouveau,
Offrant aux cœurs mêlés un bonheur sans égal,
Une once de tes larmes vient fleurir ce régal… »

Mal Sain

« Cette atmosphère minable, maladive et malsaine,
Me fait douter de moi, fait ressurgir ma haine…
Je sens ces sentiments qui sifflent et s’alimentent… »

Ma langueur

« Et moi, volant mes jours, tel un astre égaré,
En ce bal céleste qui éclipse mon coeur,
Je n’ai pour compagnie que mon songe, doux seigneur… »

Poesia

« Il est un monde secret où chaque chose est sienne,
Où tu peux percevoir l’infini sans désir,
Auquel tu appartiens sans avoir à saisir… »

Oubli

« Dans ce mystère aveugle, ce mensonge éternel,
Nous rejoindrons les dieux dans les songes du ciel,
Et ma douce pensée éteindra ton reflet… »

Habitude

« L’habitude s’est même mise à détruire
Ces bons soirs de septembre que je sentais s’enfuir.
Immortelle, elle balaie les hommes, brise les destins. »

Refrains

« Peu importe si je brûle même un jour, même une vie,
S’il te faut des refrains, j’en aurai, c’est promis… »

« Je me souviens »

« De ces soirs ou ma lyre
Savourait le dessein
De croiser ton chemin… »

Départ

« Puisses-tu garder, à jamais, dans un des recoins
Des souvenirs fuyants qui te servent de passé
L’image insupportable d’un homme qui t’a aimée… »

Flocons de rêve

« Quand les astres s’écroulent aux portes du printemps,
Que la neige se pose sur les ailes du soir,
Aux jardins d’impatience je repose un instant »

Aux Marais

« Mes pieds foulent cette herbe, grasse et verte, des forêts,
Sans jamais déranger les familles locales.
Reçois, noble étranger, gratitude amicale »

Adieu

A bientôt m’as-tu dit ! Sans vouloir me revoir ! Et soudain je ne fus qu’un banal souvenir. Il n’est plus une image que tu sembles détenir Du fragile Roméo que tu as laissé choir. Tu as brisé mes rêves… Lire la suite →

Peur

« Joies et peines se joignent, lorsque sens est parti,
Dans un choix impossible qu’il faut vite oublier.
Une seule question peut encore perdurer »

Ma muse

Ma muse m’accompagne depuis dix douces années, Transporte ma plume sous les sources surannées. M’amuse, ma compagne, la pureté de tes jeux M’emporte sur la lune, parfois seul sous les cieux ! Tu m’élèves si haut que ma vue se… Lire la suite →

Semblant

« Savoir faire semblant est la règle immuable,
Ne jamais oublier l’ingrédient du mensonge,
Pour, semaine, accepter tout le mal qui nous ronge. »

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils