Ligue des Poètes

Auteur

Sylvain Chaussé

Aux calomniateurs.

MALHEUR A TOUT CALOMNIATEUR DIFFAMATEUR! (Par ses paroles ses gestes et même ses mimiques) QUI AMASSE UNE FORTUNE ET S’EN FAIT COMPTEUR, (D’argent ou d’or ou d’exploitation prolifique) IL PENSE S’EN RENDRE IMMORTEL COMME EMPEREUR. (Ici bas ne valant pas… Lire la suite →

Buonaparte ,de Victor Hugo.

Buonaparte de victor hugo. Quand la terre engloutit les cités qui la couvrent,  Que le vent sème au loin un poison voyageur,  Quand l’ouragan mugit, quand des monts brûlants s’ouvrent,  C’est le réveil du Dieu vengeur.  Et si, lassant enfin… Lire la suite →

L’an neuf de l’hégire ,de Victor Hugo.

L’AN NEUF DE L’HEGIRE Comme s’il pressentait que son heure était proche, Grave, il ne faisait plus à personne une reproche ; Il marchait en rendant aux passants leur salut ; On le voyait vieillir chaque jour, quoiqu’il eût A… Lire la suite →

A l’évêque qui m’appelle athée.

                      Athée ? entendons-nous, prêtre, une fois pour toutes. M’espionner, guetter mon âme, être aux écoutes, Regarder par le trou de la serrure au fond De mon esprit, chercher jusqu’où mes doutes vont, Questionner l’enfer, consulter son registre De police, à… Lire la suite →

Adam et Eve.

Lorsqu’ Adam fût créé, Dieu le fit très instable, A partir de diverses variétés de terre, Qu’il soit blanc ou noir, beige ou rouge, marron clair, Voila bien une vérité incontestable. Quand la femme fût créée, à partir de l’homme,… Lire la suite →

Big bang theory.

Tant s’accordent à dire ce miracle la vie, Ne serait que le fruit ou l’oeuvre du hazzard, Un point nodal, une explosion, un grand bazar, Jusqu’a ce que du chaos naisse l’ironie. Dans ce gigantesque brasier universel, Quelque lois physiques… Lire la suite →

L’arbre medité.

Sortant auparavant d’une semence, Il n’a cessé de vouloir s’élever. Prenant ici bas son mal en patience, Il n’aspire qu’à connaitre la paix. Donnant ses fruits, nourrissant l’espérance, Il abrite des oiseaux dans leur nid. Écoutant leurs chants et leurs… Lire la suite →

L’origine de l’espèce .

Quand le coeur laisse échapper son plus grand amour, Consacré au créateur de l’astre du jour, De la lune au ciel étoilé qui nous entoure, Aux ténèbres de s’y installer à leur tour. Notre terre s’emploit à se montrer fertile,… Lire la suite →

Lobotomie du genre…humain.

A vous je m’adresse les partisans genristes! Combien encore à ce point vous méprendrez vous? Même au risque de vous paraître bien sexiste, Mais qu’aurais-je à vous prouver?M’entenderez vous? Comment peut on dissocier la physiologie, De tout ce pourquoi elle… Lire la suite →

Un flibustier

Le temps passe et chaque jour se ressemble. Je n’ai pu fuir les démons du passé. En voguant j’ai continué à errer, Sur l’océan des remords il me semble. Dois-je mourrir ou encore souffrir? Dois-je vivre ou encore souffrir? Longtemps… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils