Ligue des Poètes

Auteur

Thierry Titiyab Malet

Cet Amour

J’aurai voulu devenir un fils
Celui qui peut-être lui conviendra
Mais voilà
Voilà que la roue tourne sans moi
Pourquoi ?

Vous!

La vie est un défi, nous le relevons chaque jour
Avec grâce, force, croyance et ténacité !
Nous avons besoin de l’un comme de l’autre
C’est dans l’union que nous

Fleur de l’Innocence

Essayer de les cueillir
Ces brins de tendresses
Qui poussent dans le pré
Là dans le cœur de nos chers enfants

Une Maman!

Merveille du monde
Amour sur terre
Modèle intarissable
Affection incommensurable
Notre vie

L’indifférence

Je ne suis rien de plus que ce que tu pourrais être.
L’avis donne des idées, la vie t’aide à les concrétiser et si tu rêves c’est que le sommeil t’a gagné
Si tu n’a

La sagesse!

* Prendre son envol n’est pas sans conséquence et ne pas le prendre entraîne des doutes, la sagesse est de ne pas se poser trop de questions et d’accepter la vie

Du haut de mes dix ans

Mais où se trouve ce maudit frein
Car il me faut absolument ralentir,
Le temps m’atteint maintenant
À une vitesse vertigineuse !
Me voilà surpris
C’est la vie.

T

Demande pardon!

Au sortir de mes gongs !
Trop d’instants tanné sur ma peau
Tes mots sont encore plus violents
Que cette main qui sur moi s’abat
Mes maux s’effacent au son du maloya

Joie mise en demeure

J’irai, s’il le faut bien au-delà des sons
Ceux qu’on ébruite pour la confusion !
Et dire à mes enfants : vous êtes solutions
C’est à vous d’être présent en l’occasi

Là ou je vis

Pour un ciel clément, pour que l’homme soit sage
N’a-t-il plus de sentiments, a-t-il perdu la raison !
Brandissons l’étendard car là sous son corps sage
Les nations

Mal luné !

La lune de glace
Ma lune naît
La lune a enfin montré sa vraie face
Moi je cris ma foi, ma haine sagace

Mon île

Mon île, ma terre ! Trop de sang versé sur l’océan Trop de vies jetées, c’est amer « Kap kap i mète à mwin » « Des frissons parcourent mon corps » J’écoute ta détresse Oh ! Ma terre Ces choses dures et qui m’atterrent Je… Lire la suite →

Le temps d’ici

Le temps d’ici ! Le temps m’a laissé un peu de répit Il m’a même insufflé à l’oreille ceci : Sois fort petit homme, soit l’écrit! Ces paroles enfermées en le déni Sois forte petite femme, soit le cri La forme… Lire la suite →

18 ans

18 fois libre Libre de penser ! D’élève disciple À l’indiscipliné J’ai voulu me dépasser Allée-Savoir pourquoi Me voilà si sûr de moi Et, je me suis mis à penser Car mon âge le permettait Du moins : on me l’avait dit… Lire la suite →

Adieu Grande Roue

Exclamons nous ! Et indignez vous Le monde est devenu fou La réalité se montre floue Le pouvoir est sans atout Et l’esclavagiste partout Rien ne va, ni se dissout Moi, je resterai debout ! Pour crier : sauvez-nous Mais, ce serait sans… Lire la suite →

Jeu de Maux

Jeu de maux! Je me joue des mots La critique est si facile Je taquine et tu boudes Mes ironies imbéciles Ne prends pas à cœur Ces paroles insensées Ne bois pas l’amère Rince bien tes idées Ces vieilles chimères… Lire la suite →

Ma muse (paille-en-queue)

Je referme un peu les yeux M’endormant tel un enfant La nuit me nourrit d’espoirs Dans des rêves si imparfaits ! Tu ne dis rien mais je t’entends Assise près de moi, je ressens ! Ce souffle chaud réconfortant Un… Lire la suite →

Le temps d’un automne

Le temps d’un automne ! Le voilà qui revient, un peu sournois Toujours à petit pas, là sous les bois Glissant sournoisement en ce mois ! Lentement vers les rues de Mirepoix Le pire est né, et me voilà en… Lire la suite →

Qui sommes-nous?

Que sommes-nous ? Que sommes-nous en effet Pour prédire ou arrêter : Les envies molestées Les cris étouffés Que sommes-nous Pour médire Rire ou pleurer Car trop désabusés Qui sommes-nous Juste cette idée ! Cette volonté d’accomplir Ou ce même effet… Lire la suite →

L’indifférence

L’indifférence De nos jours les gens ne s’invitent plus! Ils se toisent, ils se croisent dans la rue Un signe de la tête en guise de bonjour Et pour ceux que l’on croise à un détour Une tape amicale, une… Lire la suite →

Le fils du Filaos

Bois de l’île Je suis taillé dans ce bois Un bois né sur notre île Un bois dur tel l’acier En ce rêve vite oublié Je suis taillé dans un Teck Puis mis en hypothèque Par un sort Toltèque ! Me… Lire la suite →

Nos enfants sont l’avenir

Nos enfants ! Nos enfants, notre grande bataille Les raisons qui nous font sans faille Car pour eux, nous sommes de taille À lutter afin qu’ils ne déraillent! Dans ce monde aux mille détails Tantôt bons, souvent en éventails Bien de… Lire la suite →

Madame ma Lune

Madame la Lune « moi » Ce soir le sommeil ne vient pas Puis-je vous parler un moment Car à vous j’aimerai me confier Le jour on peut vous apercevoir Mais vous semblez si distante ! Dans la nuit vous… Lire la suite →

Délivrance

Délivrance ! Dans la vie nous ne perdons jamais Si ce n’est cet espoir sur le chemin Il nous guide, ce malgré le chagrin Nous n’avons nul choix que de continuer A vouloir être aimer et à rendre à l’aimé… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils