Ligue des Poètes

Auteur

Toumi Jalal

Le puzzle de la vie. . .

Le puzzle de la vie. . . . Quoi de plus plaisant à faire Pour cacher ses énigmes Que la brume de son imaginaire Laisser chuchoter son paradigme Libérer ses furies Et rayer ses soucis lorsqu’on rit Laissons aller le… Lire la suite →

Laisse la partir. . .

Laisse la partir. . .  Comme on fait son lit, on se couche. . . Je fais taire mon cœur mutin Je laisse le bon sens se frayer un chemin A travers la houle de mes humeurs louches J’ai longtemps… Lire la suite →

Coupable d’aimer. . .

Coupable d’aimer!!! Oui je suis coupable de t’aimer Coupable de laisser mon Cœur se mutiner Coupable de rêver pour deux Coupable de prier les cieux Je vis le tourment d’être privé de toi La brume qui m’illusionne en pensant à… Lire la suite →

La rue là bas. . .

La rue là-bas. . .  C’est une rue comme la votre Des passants et du bruit Des allées et venues et des rencontres aussi C’est une pensée aujourd’hui qui hante le souvenir Parfume mes yeux de senteurs Et me donne… Lire la suite →

Ma sorcière bien aimée. . .

Ma sorcière bien aimée. . .  Une tache d’encre réveille le souvenir De moments que mon esprit retient avec plaisir Emotion et délices Passion et caprices Du feu d’artifice de tes sortilèges Sortis tout droit du tournis de ton manège… Lire la suite →

Leçon de poésie. . .

Leçon de poésie. . . N’est pas poète qui veut ! La belle affaire ! Je joue avec les mots comme d’autres le font avec des notes La conjugaison ne connait plus de règlements Cela n’en fait pas moins que je complote… Lire la suite →

Pensées à louer. . .

Pensées à louer. . . . Des sentiments se parlent Racontent leur histoire et râlent De l’ennui et du vide d’autrui Peu partage et livre leur puits Garder son cœur muet  Frivolité ou signe désuet  Des mots vous écorchent la… Lire la suite →

Le mot perdu. . .

Le mot perdu. . . . J’ai des orages dans la tête Mes pensées grondent Dans ma brume mes mots ont perdu leurs voyelles D’une idée à l’autre jaillit l’étincelle Qui surprend mes pas Illumine mes doigts Mon imaginaire titube… Lire la suite →

Désormais. . .

Désormais. . . . Mon cœur ne t’appartient plus J’ai lâché ses amarres Pour voguer au large de ses espérances Porté par le souffle de ses carences . . . . Mes pensées ne t’appartiennent plus Elles n’ont jamais volé… Lire la suite →

Prenez le temps. . .

Prenez le temps. . . . !!! Le temps s’étire, le temps s’étaleLe temps s’installe  Il parle aux oiseaux seulementLe vent va et vient et sème les moments Le roulis des vagues ronfle d’une douce haleineLe soleil se lève à peineS’ouvre… Lire la suite →

Biensûr. . .

Bien sûr. . . . Il y a des vérités qui nous blâment  Se révèlent des prophéties que nous avons ignorées  Il est des adages que tout le monde clame Et que le vent a emporté comme une feuille perforée… Lire la suite →

Je t’aimerais des fois. . . .

 Je t’aimerais des fois. . . . J’invoquerais la lune sur les toits Je prendrais à partie les étoiles et les lois Je ferais des nuages Et à ta fenêtre inviter les rois mages Je ferais siffler le vent  Pour… Lire la suite →

S’il suffisait. . . .

S’il suffisait. . . S’il suffisait d’inventer sa vie Pour rendre l’amour à sa place Chasser les fantômes hors de leur lit Et contempler ses rêves à l’aube devant sa glace . . . . S’il suffisait de raturer ses… Lire la suite →

Un au revoir !!!

Au revoir . . . !!!! On dit que c’est mourir un peu S’éloigner et se fendre en deux Partir et s’oublier au mieux C’est perdre son rêve et sombrer en vieux . . .  J’arrose mes pensées  Rafraichis mes idées… Lire la suite →

Sacré dilemme. . . !

 Sacré dilemme !!! Entre désir et ce que j’aime Du regard au carême Jusqu’au rêve suprême Sans délaisser la caresse même De la subtile paresse D’oublier mon âme pour cette faiblesse Fermer les yeux sur ces méfaits Je surprends mon… Lire la suite →

Etre. . .

Etre. . . Etre au présent avant tout Etre en harmonie et se suffire à soi Etre ce conte que nous avons écrit partout Etre ce rayon de soleil qui illumine notre émoi Etre le vent qui a réuni nos pas… Lire la suite →

Un tant soit peu . . .!!!

Un tant soit peu. . .  Rien qu’un mot de toi Une pensée qui effleure notre calvaire Pour expier le montre doigt Et renier l’effort que vit notre affaire Rien qu’une parole de toi Conjurer le mauvais sort Faire oublier… Lire la suite →

Absence et présence. . .

Absence et présence Toutes deux obsédantes L’une sans l’autre  Ou le miroir de l’autre Deux images accablantes Dont  le sens se veut obséquieux A chaque utilisation pour le mieux Etre prudent est un diadème Qui vaut son pesant de dilemme… Lire la suite →

Diplomatie. . .

Diplomatie. . . Des mots s’alignent et font front A des sentiments dont l’affront Est d’avoir perdu preneur Sur un échange indélicat de peur De s’engager sur un terrain Sensible et ô combien malsain Le doute est majeur La sincérité… Lire la suite →

Jeu de cape et d’épée. . .

Tu es maline Bien plus coquine Que tu le joues Tu t’effaces et disparais Je fais la moue Tes yeux me rient et je m’en vais De grimaces en taquineries Nos mains se guettent De silences en bouderies Avant de… Lire la suite →

C’est si simple !!!

C’est si simple !!! J’écoute ton regard Ton sourire me parle Tes yeux illuminent mes pensées Même les plus sombres s’éclairent M’ouvrent le cœur Retrouvent ton chemin Côtoient l’impossible Ton imaginaire m’imprègne M’imbibe et m’enivre Le flou se colore Les odeurs… Lire la suite →

l’innomable . . .

L’innommable. . .  J’ai mal mais je ne peux rien dire Au nom de quoi se taire L’éducation, la politesse ou le savoir vivre Se taire et avaler le comment faire La démence ou l’Alzheimer L’âge ou comment y survivre… Lire la suite →

La rue là bas. . .

La rue là-bas. . .  C’est une rue comme la votre Des passants et du bruit Des allées et venues et des rencontres aussi C’est une pensée aujourd’hui qui hante le souvenir Parfume mes yeux de senteurs Et me donne… Lire la suite →

Et pourtant . . .

Et pourtant. . . J’ai la tête ailleurs Mes idées voguent à ton heure Je tourne les pages Mes images restent sans coloriage Je connais les mots par cœur Je les récite sans peur Et pourtant Les yeux ouverts je… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils