Partagez

– AVALANCHE –

.

J’entends le sable qui chante

Allongé sur cette dune je glisse

Ces grains dorés déferlent

Ils vrombissent par millions

.

Le clapotis des vagues me charme

Le parfum de la mer m’enchante

Pendant que des rayons me harponnent

Ce soleil m’éblouit et m’ensorcelle

.

Ce chant des dunes m’enveloppe

Ses notes sont célestes pour moi

Alors que certains les craignent

Elles ne sont que divinement jazz

.

J’entends au loin sonner trompette

Les cuivres qui s’harmonisent

Et des claquettes s’affoler dans cette chaleur

Un certain Miles Davis en résonance !

.

Lorenzo De Santis

15/VII/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes