Partagez

Si je ferme les yeux je revois un endroit,
Un endroit où j’allais lorsque j’étais enfant,
Chaque enfant sur la terre devrait avoir le droit
De trouver cet endroit pour passer un instant.
Pour passer un instant quand il cherche tendresse,
Pour passer un instant quand il cherche repos,
Pour passer un instant quand il cherche caresse
Et trouver réconfort quand il a le cœur gros.
Si je ferme les yeux je revois cet endroit,
Je venais m’y blottir quand j’avais un chagrin,
Je venais m’y blottir et je me sentais roi,
C’était un peu mon port et j’étais le marin.
Je revois cet endroit si je ferme les yeux,
Il est loin cet endroit, bien trop loin à présent,
Mais j’y étais si bien, j’y étais si heureux,
J’aimerais quelquefois, y passer un moment.
Si je ferme les yeux je revois un endroit,
Je pourrais de ma plume vous en faire un roman,
Je n’en fais qu’un poème quelque peu maladroit,
J’aimerais revenir, dans les bras de maman.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.91 sur 11 votes