Partagez

Ils se demandent si je vais plier,

 sous ma peine et ma sourde douleur.

 Mais je parle à un ange, un pouvoir

 qui n’est pas de ce monde.

Ils se demandent si je vais craquer,

sous le poids de mes lourds fardeaux.

Mais je parle à un ange, un pouvoir

qui n’est pas de ce monde.

 Ils se demandent pourquoi je n’ai pas peur,

 de ce vent brûlant et cette pluie glacée.

Mais je parle à un ange, un pouvoir

qui n’est pas de ce monde.

 Longue est cette route sombre ,

et son asphalte meurtrière.

Mais je marche avec un ange, un pouvoir

qui n’est pas de ce monde.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.24 sur 17 votes