Partagez

Le berceau de la vie…

Le berceau de la vie, celui de l’humanité
N’est pas un grand pays ni même une patrie
Il est cependant toute une immensité
Le berceau de la vie
Celui de l’humanité
Est un lieu bien caché conçu pour protéger
Ce qu’il est de plus sacré
Cet endroit est un logis
Un nid de colibri
Vraiment particulier et si privilégié
Là, où l’amour un jour nous dépose nous confie
Le berceau de la vie
Celui de l’humanité
C’est le ventre des femmes, le ventre des mères
Notre première maison où nous resterons
Le temps de « nos premiers pas »
Le temps de quelques saisons
Le ventre des femmes
Accueille la graine la belle semence
Celle de la vie
Celle des enfances
Le ventre des mères
C’est la moisson des nations
L’arbre porteur de bourgeons
Le devenir des générations
Sans la femme, sans ses entrailles
Où serait ce lieu fertile
Qui porterait les fruits de la terre
De la femme et de ce couffin
Il faut prendre soin afin de préserver l’écrin
Qui doit demeurer pour toujours
Le berceau d’un hymne à l’amour
Puis viendra le temps de la naissance
Où, dans un cri une souffrance
L’enfant hurlera, son regret peut-être
Celui d’avoir déjà dû le quitter…

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.14 sur 7 votes