Partagez

Quand le lagon bleu de tes yeux
S’embrume d’un voile d’errance
D’un vague à l’âme clapoteux
Ballottant l’espoir en partance
Viens dans ma crique t’abriter
Douce ondine au cœur chaviré.

Quand sur la barque des noirceurs
Mordillée de vagues traîtresses
Se balance l’ennui d’un cœur
Au gré des flots de la tristesse
Largue tes mots de leurs amarres
Dans la lumière de mon phare.

Quand tu me murmures des mots
Si exquis ma douce déesse
Séchant l’onde de mes sanglots
Par touches ouatées de tendresse
Ta bouche fruit de mes voyages
Édulcore tous mes ombrages.

Quand la glace patine un cœur
Dans les frimas d’une existence
Et qu’un hiver si intérieur
Fige les larmes de l’absence
Ravivez la flamme des mots
Pour fondre la douleur des maux.

Jean-François Grégoire



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes