Partagez

Souffle de vie de l’accordéon
Qui se pavane sur le bitume
Bouffée de fraîcheur au diapason
Du môme en costume

Vent qui s’envole en douces notes
Dans la ruelle des malfamés
L’enfant chante et pianote
En écriant toute sa gaieté

Soupir de mélancolie résonne
Sous ses airs de liesse
Le gosse dans ses habits frisonne
Souliers tapotent sa détresse

Brise de fraîcheur dans la ruelle
Effluve du cœur qui ensorcelle
Bandonéon comme bretelle
Il vagabonde sa ritournelle

Enfant de la rue en cavale
Sur la portée de son refrain
Souhaite que pécules dévalent
Pour pouvoir combler sa faim

Sur son rythme endiablé
Sur sa misère mit en musique
Il chantonne la joie d’aimer
La vie, le bonheur qui existe….

@ Dominique Chouinard..



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.91 sur 11 votes