Partagez

Bleu (blanc) Rouge

Bleu de ma tristesse!
B…le vide, le blanc !
Rouge de ma honte!

Je suis si triste de rencontrer des yeux qui expriment la douleur (j’en oublierai presque mes malheurs)

Mon aisance à le dire ne m’enlève rien à la sincérité que j’éprouve et si je pouvais, je me ferai le leurre !

Pour atténuer vos peines, pour altérer vos douleurs et surtout pour vous voir sourire à ce bonheur!

Je donnerai des mes larmes de joies, j’essuierai vos peines d’un revers affectueux, là sur l’heure.

Mais voila que la force me manque, que le courage me met des conditions et que la vie me fait peur !

Je serai bien plus courageux si vous m’accompagniez dans vos délires, dans vos rires et vos torpeurs.

On peut mettre un point d’exclamation, ou pis encore celui de l »interrogation à la fin de nos phrases. Quel exercice, quel labeur !

Pourtant un sourire ne pourrait me nuire et il pourrait vous construire. Mais nous fuyons cette simple question sur l’heure!

Plus facile de se dire que nous ne sommes pas si mal placés que çà en fin de compte et que l’autre compte pour du beurre.

Pourquoi faire un effort, pourquoi supprimer le peu de bonheur que nous ne comprenons pas et pourquoi se faire l’erreur?

Thierry Titiyab Malet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.73 sur 15 votes