Partagez

Quand les liens sont noués
Et que tout est promis,
Quand on a avoué
Avoir bien fait son choix.
Alors, tout est permis
Un peu plus qu’on ne doit.
On dit pour le meilleur
Mais aussi pour le pire
Sans regrets ni remords.
On souhaite le bonheur,
Evitant de souffrir,
Mais, peut-être qu’on a tort ?
On veut nouer les liens
Dans une union sacré
Une union déclarée
Des corps et des biens
En faisant ses adieux
Aux prétendants et envieux.
Mais, le chemin est long
Privé de liberté,
Et tant qu’on tient bon,
Fraternité et équité,
Sinon, bonjour les dégâts
Et on en devient gaga.
Patience illimitée et entente dans l’unité,
Jouant de sentimentalité et créant l’unicité,
Le lien définitif dure et se répare
Jusqu’à ce que la mort sépare
Ceux, unis par ce lien sacré du mariage,
Qui vivront et devront être sages.
La liberté des deux partenaires
Dépend d’une décision unitaire
Tant qu’ils seront solidaires,
C’est l’amour qui les enserre
Jusqu’à ce qu’on les enterre,
Sinon ce sera l’enfer.
Car toute séparation
Créera la désunion
Et sera la grande raison
Pour semer la zizanie
Qui deviendra un poison
Pour quiconque se renie.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.62 sur 8 votes