Partagez

Larmes subtiles habillées de brumes

Ton absence je la ressens à l’intérieur de moi

Les alarmes qui sonnent je ne les entends pas

Les courses folles les fracas et les peurs

Mélanges détonants de toutes les fureurs

Qui sillonnent partout notre mère la terre

Vagabonde ton âme a la belle couleur 

Qui remet à l’endroit toutes les choses folles

Attrape tous mes rêves ils sont doux et sereins

Et ta place au milieu les rend si adorables

Qu’ils apaisent un peu la brume 

Du matin qui embue mon regard

Perdu

Perdu au loin



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 27 votes