Partagez

Des perles de larmes fuient
Aux berges de mes yeux
Je ne suis plus,
Je ne vis plus !
Je suis trop vieux

Lorsque ta hargne
M’accompagne !
Le froid dehors me saisit,
Me couvrant de son pagne
La chape de ta haine
En moi brûle et survit
Comme ultime compagne…

Nous nous sommes aimés
Et longtemps cajolés
J’ai donné ma vie
Au soleil de tes jours !

Que me reste-t-il ce matin
Au lever de cette aube ?

La brume et l’écume des jours
La bise cinglante de l’automne
Et la pâleur des nuits si mornes !

Et ces heures monotones !

Qui m’accompagnent
Ma terrible compagne !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.25 sur 4 votes