Partagez

Câlins de Venise

Quand gondole mon cœur
Au rythme du tien
Quand pagayent mes mains
Sur tes eaux frémissantes
Quand chantent les vagues déferlantes
Sur le filin gracile de ta peau
Quand enivrante est la douceur de tes mots
Je ne rêve jamais d’un ailleurs

Quand navigue ton cœur
Au rythme du mien
Quand rament tes doigts cabotins
Sur mes flots frissonnants
Quand turlutent la marée de son doux chant
Sur le fil ténu du violon de mon cœur
Quand mes mots susurrent avec les tiens en chœur
Tu sembles bien dans ma douceur
Quand gondole mon cœur

A l’unisson papillonnant sur les pétales de nos cœurs
Nos corps chavirent dans le courant
Au même diapason nos caresses s’émeuvent
Quand gondole mon cœur….



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.94 sur 16 votes