Partagez

Campagne électorale…
….pour symphonie pastorale…

Allons à sa rencontre
A la rencontre du Bonheur
C’est certain, n’en doutons pas
Il nous attend, piétine et s’impatiente
Cela fait si longtemps
Qu’il prépare ces retrouvailles…

Allons le rejoindre, le Bonheur
Celui où coulent les douces heures
Qu’ensemble nous déclamerons
En notes en rimes et en chansons.
Retournons à la source
Suivons le lit du ruisseau
Là où chante l’eau
Où tout redevient credo.

Des maux de l’humanité
Il n’en peut plus, il en est lassé, il en est blasé
Le Bonheur, dans l’ennui, il se lamente
Désespéré, abandonné
Il sature à nous regarder
Figés, sans volonté, bêtement résignés
A nous noyer dans les semblants de vérité.

Le bonheur, en pleine déprime
Regarde passer les heures
Ce temps perdu qui n’en finit plus.

Le Bonheur veut s’enivrer des cris d’enfants
Quand ils jouent chantent et dansent
S’épanouissant insouciants dans les joies de l’enfance.
Nos différents, nos pleurs et nos malheurs
Il les connaît par coeur
Ne songeant qu’à nous offrir des jours meilleurs.

Il est là, le Bonheur
A dire, présent, je vous attends
Il en marre le Bonheur d’être toujours tout seul
Il en marre le Bonheur
D’avoir été largué, de se savoir boudé
Il veut reprendre ses galons
Abuser de ses fonctions et refuse cet abandon.

Il attend sur son trente et un, fin prêt tous les matins
Que refleurissent les berges
Sans nos soucis, nos tracas, nos aléas
Pire les ignobles grands fracas
Qui détruisent peuples et patries
Que nous seuls avons construits.

Voilà ce qu’il dit, le Bonheur :

Vous devez reprendre soin de la vie
Le remède est entre vos mains
Vous seuls, êtes maîtres de votre destin…

Il fait campagne le Bonheur
Entendez cet orateur
Défendant son parti à coeur et à cris
Ecoutez son programme
Celui d’une belle âme
Celui de la vie, de l’humanité réunie.

Le Bonheur au pouvoir, élu pour perpète
Sans privilèges
Sans dictature
Sans imposture et sans ratures
Ses convictions :
Non point causette, il est prophète…

Tous aux urnes, sans abstention
Affichons nos résolutions,
De bons traités, d’évidentes solutions
Pour un devenir assoiffé d’avenir.
Récoltons les promesses
Que nous traduirons en prouesses
Reprenons le cours de l’onde
Quand tout était sain et serein
Quand sans injures, la vie était pure…

Il y croit le Bonheur
Il faut le suivre
Déçus, nous ne serons…

Pardi, il est humble le candidat
Il ne s’affiche pas
Il a les traits qu’on aime à lui donner…

C’est parti pour la virée ?
Le bonheur va nous remettre sa clef
Partager tous ses secrets
Il faut sans hésiter aller la décrocher.

A outrance, votons pour Lui
Evitons le blanc, absolument… déchirons le noir
Il faut de la lumière
Pour toutes les chaumières
Ne gageons que sur les couleurs
Qui dans nos existences, s’exprimeront en abondance…

Le Bonheur n’est point gredin
Pour lui votre bulletin
Dans une boîte, un écrin, pour d’heureux lendemains…

Pourquoi ?
Tout simplement parce que cela est sage
A l’image d’un beau présage
Qui surtout ne coûte rien et qui fera grand bien.

Sous peu, il sera bon d’exister
Le bonheur ainsi fait, ainsi retrouvé
Le Bonheur aura trouvé le sien…

Imaginez son visage, réjoui et bienheureux
Ses bras grands ouverts
Prêt à tous nous enlacer…

Il est beau le Bonheur…
…Beau comme un patriarche qui accueille ses enfants…

Une militante, convaincue…
Pascale Mège-Monier
Le 21/04/2017
Texte protégé
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes