Partagez

Par le sel que l’on jette au brasier affamé, 

Par l’éclair qui jaillit de l’âtre Caravage, 

Comme un chien mal dressé qui te saute au visage… 

Est-ce un amour de feu que je passe à t’aimer ? 

.

Par les yeux que l’on jette aux tableaux des Offices, 

Par l’ocre qui jaillit des ors du Tintoret, 

Comme un chien florentin qui te mord aux jarrets… 

Est-ce un amour de peintre ? Est-ce un feu d’artifice ? 

.

Par la pomme de pin qui craque et qui explose, 

Dans son cri étouffé, dans son mur d’étincelles, 

Comme un chien dont on sait qu’il entend quelque chose… 

Est-ce un amour soudain qui prend dans tes dentelles ? 

.

Par le fond de liqueur que l’on jette à la flamme, 

Par le sursaut d’orgueil de la braise insultée, 

Comme un chien mort d’une soif absinthée …

Est-un amour ivrogne ? Est-ce un parfum de femme ? 

.

Par la torche de bois qui danse sur la pierre, 

Par le fiel de Cerbère et par l’ombre du Dante, 

Quand le chien Médicis regarde un incendiaire… 

Est-ce un amour damné prisonnier d’une amante ? 

.

Par le bois qu’on ajoute aux brandons déjà rouges, 

Par la soute à charbon dans le tender qui bouge, 

Comme un chien égaré qui traverse les voies… 

Est-ce une Bête humaine ? Est ce un amour de joie ? 

.

Par le dragon de foire allumant ses bougies, 

Par le cracheur de feu rugissant l’incendie, 

Comme un chien pyromane au moment des chaleurs… 

Est-ce un amour forain pour nos corps bateleurs ? 

.

Par les gerbes de blé qu’on embrase en été 

Par les feux de forêts, par ceux de la Saint-Jean,

Comme une canicule étreignant tous les champs…

Est-ce un amour chauffant les pieds d’un revenant ?

.

Par le sel que l’on jette au brasier affamé, 

Par l’éclair qui jaillit de Michelangelo, 

Comme un grand Saint Bernard qui m’arrache au chaos … 

Est-ce un amour brûlant que je passe à t’aimer ? 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 167 votes