Ligue des Poètes

Site de poésie

Catégorie

Poèmes Participants

Les poèmes des membres de la Ligue des Poètes.

L’emblème.

L’emblème.
Très haut,flotte notre emblème.
Très beau avec ses trois thèmes.
Tricolore,moitié vert,moitié blanc.
Étoile mariée avec un croissant.

Quand le jour se lève

Quand le jour se lèveAu bout de l’horizonUn soleil tout brillantHaut dans le firmament Mon cœur se réveilleSavourer le moment présentVivre chaque instantSans penser à demain Chasser la solitudeTrouver la plénitudeQui pétille à l’infiniSur le chemin de la vie Moments… Lire la suite →

La promenade

La promenade dans les rues des environs

Douceur nocturne

Douceur nocturne
Se marie avec une nuitée
Magique, l’oiseau est perché
Sur l’arbre de la destinée chante l’âme frustrée.

Ronces à fleurs

La vie, si pour certains,
est un plaisir sans soucis
qui se passe dans l’insouciance
et la prospérité.

Ma perle rare

Lena il n’y a rien d’aussi beau à mes yeux que toi ma si rare beauté

Les marées

Dans la journée,
discrète et cachée,
elle est pourtant là,
et joue son rôle de chef d’orchestre.

MON CHOIX

Fille, seule dont j’aime le sourire.Ton cœur, faut me l’offrir !Avec toi, je vais fleurir.Tu es mon unique désire ! Je suis fier de ton regard.Même depuis le premier jour !Avec moi, éternel je souhaite ton séjour.Accepte cette amitié par… Lire la suite →

L’amour divin

tu est si gentil est si douce que ta voix calmerai la tempête qui se trouve en moi.

La mort au coeur

Aujourd’hui, le temps est lourd,
le ciel est couvert,
et a une couleur de plomb,
tout semble opaque

Le luth chante la tristesse

Le luth chante la tristesse,

L’amertume avale ses soucis,

La marmite de la terre

Bouillonne, les bulles sentent l’inquiétude.

Douleur

Touchée, je suis touchée. La mort a fait son oeuvre …

Tu me domines

Tu me domines

Tu me dis, je fais
Tu m’ordonnes,j’exécute
Tu domines mon esprit,

IL ÉTAIT FLAMAND LE REMBRANDT.

IL ÉTAIT FLAMAND LE REMBRANDT.

Il était flamand le Rembrandt

Dans le reflet des tulipes

Esquisseur de tous les temps

A ses œuvres, il s’agrippe…

21 Rue Saint Antoine

21 Rue Saint Antoine
Nous croyons tout savoir de ce qui s’est passé
Avant nous au pays, dans notre livre d’histoire.
On apprend à l’école la vie de la cité,

​ Ô ! Douleurs

Hélas ! Vos arbres

Sont centenaires,

Le cerveau doit

Etre en garde en flambeau.

Âme que feriez –vous

Mes trames respirent fierté.
J’ai quitté la fortune
Pour cette beauté,
J’ai bossé à fond
Pour cette dignité,
J’ai refusé l’oppression
Et j’ai abandonné la noire sais

royaume du mensonge………………..par KHADIJA ELBAHAR

le fantasme parfois;nous mis en gaieté……et on continue dans le mensonge…..on est forcé……par notre pensé qui cherche le confort

royaume du mensonge………………..par KHADIJA ELBAHAR

la plus part des choses qu on voit……des illusions …..la réalité est perdu ou étouffée…… et masqué

Mamie

Je te souhaite longue vie, mamie.
Sois bénie.
Avant que le rideau ne tombe
Je tiens à te dire que je t’aime.

La Magie d’Hécate

Chevaux et diadèmes

Aujourd’hui est abstème

Tranchez copeaux mes veines

Un par un l’enfer les déchaîne

Donnez de l’énergie

L’étoile de vos âmes clignote,

Éclairée par le soleil solitaire

S’extasie, d’une lumière

Déterminante et éclaireuse on rêve.

Folle esclave…………………………..par Khadija Elbahar

l’esclave qui a appris d’être en bas et elle a oublié son soi;cette état lui a possédé

 » MA DÉCHIRURE « 

Les souvenirs s’endorment, comme toi mon amour, Du printemps de ma  vie jusqu’à mon dernier souffle, Du fond de mes entrailles, tu vis en moi toujours, Secret et déchirure sur ma plaie, c’est du soufre, Puisque j’ai du choisir ,… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils