Partagez

Causeries nocturnes

Causeries nocturnes

Se font entre la sirène

Et entre la vague de la mer,

Elles parlent du bon vent libre.

Qui traverse leurs intimes

Trames, semant un parfum

D’amour la brise arrose,

Les amoureux se réjouissent.

 De la liqueur extase

Les tourtereaux extraient une essence rayon,

De la lumière maillon

Naît un bonheur magique.

Causeries nocturnes

La sirène porte secours

Aux poissons, qui s’étouffent,

De la pollution du  bourg montent la fièvre du douar.

La vague rêve

Serpente, traverse

Oublie, essuie ses larmes déçues

Avale les  maux des mots saignant.

© Fattoum Abidi

4.10.2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes