Partagez

Ce matin, le brouillard

Ce matin
mon poème s’est évanouit,
par enchantement les mots
ont fait la malle dans la brume
de ma tête encore endormie,
par le sommeil, anesthésiant mes vers.

Ce matin
celui ci est né,
sortant du brouillard,
tel un diable détruisant le premier
comme un pas de danse mal harmonisé,
marchant sur chaque lettres en désordres
et perdre le nord de l’histoire.

Ce matin
mes pensée sont brouillées,
mes mots embrouillés.
Une bouillabaisse de phrases,
entremêlant les consonnes dans la casserole
et les voyelles dans la vaisselle.

Ce matin
un petit malin est entré dans mon univers poétique
et a cassé la baraque de mon imagination,
merde que c’est pathétique.
Cette bruine si dense qui danse dans ma prose,
faisant de l’humour avec les mots.

Ce matin
mon poème de la nuit, décousu, à cousu
un texte dans la boutonnière du rire
et les lettres s’enchaînent à faire sourire.
Cet écrit sorti de ma boite imaginaire.
effacera-il les larmes de ce monde
en guerre?
Un enfant le lira t-il?
Et à cet instant il oubliera ce triste fait.

Ce matin
mes rimes sont coniques,
quand d’autres sont tragiques.
Un moment de lecture,
pour vous détendre dans cet atmosphère tendu.

Ce matin mon écriture
s’est habillée, d’une partition rigolote,
parti d’un fou rire, mon poème c’est du baume à l’âme.
SOURIRE
Béatrice Montagnac



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.33 sur 3 votes