Partagez

Ce qui est vrai

Jeune homme
Tu ne peux pas vivre plus longtemps dans le rêve

Ce qui est vrai
Le minéral le végétal
L’eau l’air
Le feu

Tu es la braise
Le vent s’essouffle à t’attiser
Et tu te jettes à l’eau
Incapable d’assumer ton incendie
Tu es l’eau
Et tu te disperses en minuscules gouttelettes
Tu es le roc
Mais plus friable que poussière
Tu es le chêne
Mais plus mou que chamalow
Tu es l’air
Mais plus lourd que du plomb

N’as-tu pas comprit
La terre n’est pas en péril
Elle en a vu d’autres la terre
Elle s’en remettra de tes cochonneries
Mais toi
Pauvre petit bonhomme
Tu ne seras plus là pour admirer sa beauté
Ton intelligence est un non sens
Un disfonctionnement animal
Une variante de l’apocalypse
Comprendras-tu un jour cette fragilité minérale en costume vert et bleu

Le matin quand tu t’éveilles
Au lieu de reprendre ton paquet de linge salle
Ouvre la fenêtre
Regarde l’innocence
C’est l’aube qui a raison



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes