Partagez

J’ai pleuré mon humeur dans le silence
Par mon calame taillé d’un bois dur
Et dans le calme des bois romantiques
J’ai bramé ma joie pour qu’elle perdure
Et au vent qui soufflait à contre sens

J’ai écrits des strophes sur une page magique,
Pour qu’on m’aperçoit sans revenu
L’amour que je revendique n’a rien de pudique
Il me semble que les saisons ont disparu
Et je ne pourrai aspirer à des instant féériques.

Dans mon asile des monarques fou d’amour
Semblable à Souleymane le romantique
J’ai été à la traine d’un amour sardonique
Louise était l’amour le plus fantastique
Jusqu’à cet âge il est présent pour toujours.

Tu viens de m’obvier de mon mirage
Par ta présence et tes messages que je lis
Tu viens de naitre en moi un homme typique.
Un homme rassasié généreux et poli
Plein de courtoisie jusqu’à cet âge…..

Par@ Echchikh Adda
Alger le 02 Octobre 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 14 votes