Partagez

Ce texte!

Ce texte se tient
Ce lien, le mien !

Il est si merveilleux, si emprunt à notre paix
Ce texte je l’ai découvert sur un étal de fer !
Comme ceux de ces supermarchés, en effet

Je le trouve sublime, une plume légère s’est abattue sur tes notes
Tu transcrits l’émotion quand moi je réfute toutes les émotions !
J’aime parcourir tes lignes, tes vers, même si les bleus se dénotent

Aucune faute à pardonner car nous sommes toujours en cet éveil !
Sur les sentes pentues qu’on parcoure quand d’autres en sommeil
Ignorent le pourquoi de chaque instant que l’on démêle : Oh ciel

Une ballade sur le temps, un instant qui se tend et nous Tout miel
Quand s’éloigne l’orage, ces moments sous-tendus, on s’émerveille
Rien ne paraît, le bon ou le mauvais, nous sommes le sanctuaire !

Cet endroit encore si accessible, où l’on peut à genoux, sans plier
Transgresser la normalité, accentuer l’informel et parfois le défier
Ce reste du monde qui croule sous le reflet blafard de l’actualité!

Vous comme moi, en faisons partie, l’un contre l’autre : Pardi !
Ce texte je vous l’offre car vous m’avez accordé ce grand plaisir
De m’exécuter à des tâches pénibles, rendues lestes grâce à vous

Voilà des jours que nous écrivons la paix, sur une page vierge
Nous étions si hardi au passage que nous en oublions nos vies
Cela dit, nous avons pris, je pense, grand plaisir, en l’écrivant :

Ce texte !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 12 votes