Partagez

Je vole au-dessus des nuages,
Comme un oiseau de mauvais présage.
Je vole mais mon corps est resté au sol,
Alourdi par le poids de l’âge,
Meurtri par la douleur qu’il sent,
Me faisant signe à mon passage.
Je pleure et des gouttes de mon sang
Viennent déborder cet étang
Qui n’en peut plus de rester sage.
Ma tristesse grandit, au fil des ans,
Je ne crois plus cette vie qui me ment,
Venez vite m’ouvrir cette cage.
Je me sens prisonnier de mon temps,
Je ne veux plus vivre ainsi longtemps
Avec, dans mon corps, ce cri de rage.
Je vole, je vole à présent,
Je suis libre, je suis content,
Je ne reviendrai jamais dans cette cage.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.44 sur 25 votes