Partagez

Chevauchée de l’été !

Encore un texte emprunté à l’amour!
Je te sais si attachée
Il est magnifiquement bien menée!
On peut s’imaginer être cavaliers

Une belle chevauchée à travers monts et merveilles!
Je ressens même le souffle de ces chevaux haletants
Fatigués par cette folle course sous les feuillus ardents

Voilà des heures que nous sommes partis droits devant
Le sous-bois est encore frais en cette saison, sous-vents
Nous atteignons une clairière et arrêtons nos montures

Tu me toises un peu, mes avancées sont si timides
Devrai-je t’inviter à parcourir ses étendues humides
Le soleil nous darde de ses pics, le ciel est si limpide

Je sens sur moi comme une impression de vivre
Tous tes mouvements vont vers moi, je suis ivre
Je ne savais pas l’amour, si ce n’est dans ses livres

Apprends moi à vivre, donne moi quelques temps !
Je sais que la terre est ronde, je le sais en cet instant
Que nous n’avons rien à envier à ses beaux moments

Ainsi va la vie, toujours droit devant
Nous sommes toi et moi liés au levant
Pas de point à l’horizon, juste le présent

Thierry Titiyab Malet (le 2 juin 2016)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.56 sur 18 votes