Partagez

Quelques mots inachevés
S’échouent au large
En plein orage.

Au bord de la falaise
Un vent glacial
Fouette le visage,
Propulse
Les cicatrices de l’existence
Dans le sillage des vents marins.

Sous le corsage qui s’émeut,
Bercées par l’écume des flots
Les fragrances mutines
S’évaporent en gouttelettes
Sous la tempête.

Parsemés d’algues,
Les remous de la mer
Soulèvent l’âme
Dans un raz-de marée pimenté
Par la rage de vivre…

Martine Bès
16/07/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 39 votes