Partagez

Ciels

Ciel cyan ciel céruléen ciel d’azur
Jamais ciel tu ne sais te montrer aussi pur
Que lorsque ta houppelande sur moi flâne
Me livreras- tu de tes bleus les arcanes
Cœur en miel

Pourquoi ne t’aimes tu pas ciel pervenche
Tu sais qu’à ces moments pour toi mon cœur penche
Te préfères- tu outremer ou indigo
De tes bleus intenses je suis vraiment dingo
Cœur aquarelle

Comment ciel peux tu te prendre pour un peintre
Lorsque les rayons du soleil que tu cintres
Se posent se disposent enfin explosent
Est-ce pour te voiler le soir d’aplats roses
Cœur en fleur

Tu peux délaisser le cobalt pour le bistre
Appeler à toi les nuages sinistres
Qu’ils soient cirrus stratus ou cumulus
Tu ne sais que m’offrir un nébuleux rébus
Cœur en nickel

Souvent ciel tu t’endimanches d’un manteau blanc
Tu es laid ainsi pardonne mon parler franc
Tu n’es pas plus chic quand de gris tu te couvres
Quel ennui quand tôt ainsi je te découvre
Cœur de noël

Ciel lourd ciel couvert ou ciel moutonneux
Je sens que tu me promets un moment aqueux
Les nuages galopent par-dessus les toits
Calme- toi ciel et remarque mon désarroi
Cœur en fiel

Ou tantôt tu traînes ton bagage si lourd
Si pesant et si bas qu’il assombrit le jour
Tu tonnes et tu te libères menaçant
En éclatant de rage et en me terrifiant
Cœur en plomb

Mais quand tu décides de t’habiller de noir
Je sens les prémices de l’étape arrosoir
Tu te déverses à flots et sauve qui peut
A ma belle coiffure je dois dire adieu
Cœur en pleurs

Pourtant lorsque tu tonnes et te déchaînes
Et que tu parais envahi par la haine
Parfois tu te repens de t’être répandu
En me consacrant un arc en ciel impromptu
Cœur en bulle

Que vous soyez miel aquarelle ou bien fleur
Et que vous déversiez ou pas vos pleurs
Que vous paraissiez cruel ou bien tout de miel
Ciels à mon cœur vous êtes essentiels



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes