Partagez

                                                     Citadelle cristalline ..

avant-1ere-strophe-1.jpg

Une évasion près de mon océan éphémère

En symbiose avec ma muse de chimère .

…………………………………………………………………….

Je rêve encore de Lui

Sur cette rive de perles de pluie

Quand je mourrai, ce sera sur cette mer

Ultime soupir sur cette vague amère !

…………………………………………………………………….

Je me laisse emporter par ce remous

Je ne suis plus à genoux ,

Je fais la planche et je me balance

Je me laisse partir en transe

……………………………………………………………….

Un paquet d’eau me soulève ,

Je suis toute nue comme Eve

Puis je m’enfonce inlassablement

Toujours, mon corps  remonte en tremblements

……………………………………………………………………

Vers l’horizon, je cherche un regard ,

Un arc-en-ciel exquis dans ce hasard

Les couleurs croisent ma complicité en délire

Une houle espiègle me chavire …

…………………………………………………………………

Je me noie dans nos prouesses

Nos passions et nos caresses

Mes cheveux flottants à la surface de l’eau

Un raz de marée, un tsunami avec les flots :

………………………………………………………………..

On me récupère dans la vague orageuse

On me dépose sur la plage pluvieuse

Rien ! Personne !

Des cloches sonnent…

……………………………………………………………………

Je construirai longtemps de sable mes châteaux

Avec le ciel lumineux d’éclairs et les oiseaux !

Et voilà qu’une seule lame détruit le dernier vestige

Je suis encore dans le vertige !

…………………………………………………………………….

Mon vigoureux cri sur cette vaguelette

Je me suis éloignée à l’aveuglette .

C’est une ode, d’une citadelle en verre,

Chaperonnée des pleurs du tonnerre .

………………………………………………………………………

Un rêve avec LUI sur mon rivage cristallin

Les cristaux sont immortalisés par le crachin .

derniere-strophe.jpg

LUCYE RAYE   14 octobre 2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.96 sur 165 votes