Partagez

Quand l’automne chamboule
Même parapluie sur le sentier
C’est que le vent déboule
Sur mes espoirs cachotiers

Quand la pluie en gouttelettes vacille
Perlant mon âme de ses douceurs
C’est que l’amour croustille
Sur les parois de mon cœur

Même solitaire sur le chemin
Sans papier, ni plume
Une missive m’étreint
Et mon regard s’embrume…..



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 12 votes