coeur serré

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

La terre fertile des jolies lunes
par un matin chagrin a craqué sous le gel
à faire plier les majestueuses dunes,
fragiles sculptures de fleur de sel.

Les alizés fredonnent au loin
l’histoire de cet amour intense
que reprennent à l’envie les refrains
des cœurs blessés que l’on panse.

J’avais retrouvé ton chemin,
le perdre à nouveau me fait peur
Même si c’est ce que veut le destin
je baptiserai de ton nom toutes les fleurs

Je les mettrai dans mon jardin
et les arroserai chaque jour
pour que cette passion n’ait pas de fin
et que tu demeures à jamais mon amour.


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 1 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

3 commentaires

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: