Comment donc le saurais-je ?

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Votre peau a l’odeur des trop rares sérénades,
Que les dieux font vibrer entre mille et une cordes.
Vos yeux la couleur de ces astres nomades
Que les cieux laissent parfois en dehors de la horde.

Telle jeunesse insolente vous semblez arborer,
Que votre ombre, parfois, ne parvient à trahir,
Comment donc le saurais-je si elle-même ne le sait ?
Le secret douloureux qui nous faisait languir.

Demoiselle, tiendrez-vous, dans ma vie, le grand rôle ?
Je nous souhaite, croyez-moi, un tout autre dessein,
Que celui de trouver un chemin jusqu’au pôle
Et de faire d’un amour, une étoile qui s’éteint.

Marcherons nous ensemble pour l’éternité ?
Comment donc le saurais-je si elle-même ne le sait ?

Stephane Meuret
2000, Copyright


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 4 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

5 commentaires

  1. Et de faire d’un amour un irrésistible destin.
    Merci Stéphane vos écrits sont toujours fort beaux à lire*****🌺

    1. Merci. Il serait interessant de publier nos plus beaux poemes ensemble dans un recueil de poesie contemporaine ! Cela vous tente ?

      1. Stéphane c’est gentil, j’avoue que je suis touchée, surprise. Ma poésie aurait une place près de la vôtre ?C’est un honneur et une belle idée. Je ne saurai dire quels sont mes plus beaux poèmes. Pourquoi pas ? Merci🌺

  2. C’est tout simplement magnifique bravo 5*
    Voici le lien de ma dernière publication sur You Tube, un rappel je vous accueille sur ma chaîne où je partage poèmes, nouvelles. Les likes, commentaires, abonnements sont les bienvenus. C’est gratuit. Amitiés poétiques
    https://youtu.be/CVX6JPjznGM

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: