Partagez

Je suis un dompteur de puces,
Je suis fildefériste, funambule glaneur de rires,
Je suis un amuseur public, je suis un rébus
J’ai la voix roque et le geste poussif
Auguste sans gloire, sans lustre, ni artifices
Mon spectacle est ma vie, miette de mes miettes,
Gravats de mes rêves, cendres de mes passions muettes
Pour égayer les cœurs, j’endeuille mes cils
Je meurtris mes lèvres et j’enveloppe ma face d’un linceul
Je calfeutre mon âme sous mon accoutrement
Haillons bigarrés, guenilles viles et veules
Ma farce pathétique chaque jour je la joue
Livrant en pâture ma geste pour quelques sous
Juste quelques sous que de sottes mains font choir d’un coup
Merci! Jusqu’au revoir ! jusqu’au lendemain ….
Tel est le coût! Tel est le coup porté par ces mains
Si grâce je trouve devant leurs yeux, jusqu’au lendemain …



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes