Partagez

J’aime tant la nature ! Au calme des forêts, 

Bien loin de la cohue où la foule s’agace

Je vais chercher la paix et ce moment fugace

Où je perçois autour de moi des chants discrets. 


C’est fou ! Des voix partout content mille secrets.

Dans un souffle la brise au travers de l’espace

Porte des bruits de feuille et tout près l’ombre passe

Et fait de chaque branche autant de fins fleurets. 


Suis-je sauvage ? Au moins, je sais que je préfère

Sans les aigres propos que l’homme vocifère

Vivre. – J’aime mieux l’arbre, esprit des bois touffus ! 


Toujours il me comprend, jamais il ne me juge ! 

J’aime mieux que des mains, les doigts longs et griffus

Des buissons où je sais un paisible refuge !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes