Partagez

Corinne,
Ce doux prénom
Á mes lèvres, frissonne
Mais amour en automne
Feint d’être facétieux
Quelle tristesse m’étonne
Jamais lire dans tes yeux!
Corinne,
Ce doux prénom
Á mes lèvres, abandonne
Un chapelet pluvieux
Dans les bras
De quelle friponne,
Quand cessera
Oh! Mon Dieu,
Ce qui bourdonne
Dans ce cœur envieux!



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 6 votes