Partagez

Couleurs

On prétend que vert est la couleur de l’espoir
Pourtant connaît-on la couleur du désespoir
Le vert ne pourrait avoir de ton contraire
Car l’espoir ne saurait être sédentaire
Au moindre tourment il devient désolation
Et habille de noir l’objet de la passion
On pourrait en déduire que le noir
Est de ce fait la couleur des mouroirs
Des sentiments et des espérances
Ainsi que le champ d’action de la souffrance
Le vert couleur de printemps et de renouveau
Apporterait la promesse de jours plus beaux
Mais rien n’est réel en ce bas monde
Si ce n’est la haine cruauté immonde
Dont l’opposé est aléatoirement l’amour
Qu’on ne peut hélas vivre tous les jours
Si le grain du désespoir est proche du gris
On ne peut qu’espérer gagner le paradis
Où les temps à venir sont chargés de bonheur
Pour les souffre-douleurs et leurs peines de cœur
Et se rassasier de l’immensité du bleu
Pour oublier l’ennui en tentant d’être heureux



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 6 votes