Partagez

Originellement
Tu étais féerique
Féerique à ne pas reluquer

Jusqu’à ce que
J’ai frayé
Que je ne devais pas t’aimer

Mais il était bien
Déjà trop tard
J’ai pris au leurre

Leurre
De me laisser
Aveugler par ce béguin

Bien sûr
Il était trop beau
Pour être vrai

Mon coeur
Il m’a trahi
De t’avoir choisi

Tu as mis les bouts
J’ai perdu la sapidité
Et l’envie d’aimer

Inoculé
De ce poison
Cet amour

Jours éveillés
Nuits attristées
Remords somnambulesques

Par mon encre
De fantasmeur dupé
Je t’épreindrai
Jusqu’à ta cyprine.

Model: BAZIL Evelyne



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes