Partagez

Il est dit, quelque part, que toute route mène à Rome,
Cependant, à le voir, par décision de l’homme,
Certains chemins deviennent une impasse
Les panneaux ne sont que des signes qui tracassent.
Quand sur un sens unique, on trouve deux panneaux
Tous deux bien ronds placés sur des poteaux
L’un interdit crânement à droite de tourner
Tandis que l’autre ferme le virage à gauche
Alors, dans l’esprit, la question se déclenche
Le sens de la route est-il détourné ?
Pourquoi ce chemin allant vers l’avant
Quand, au bout du croisement, on ferme la sortie
Si le cul-de-sac vous attend devant
Ces drôles de panneaux vous ont averti !
L’ouvrier chargé de la pose des panneaux
Peut-être illettré ignorant les signaux
C’est le fonctionnaire décideur de la chose
Qui vient de rendre cette route toute close.
Le code de la route que l’on dit bien clair
Semble devenu flou, l’on ignore la raison,
Et le législateur, s’il est à son affaire,
N’a certainement jamais prévu de cloison.
Cette route qui débouche sur une autre diamétrale
S’arrête au croisement, un cas phénoménal
Ces deux panneaux indicateurs
Qui ne font qu’interdire
Incitent l’usager à se mal conduire,
Quand le code est géré par des gens amateurs.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 4 votes