Partagez

Cruel de présent
Je berce l’étrange vaisseau
Où s’avance paresseux
Le bronze encore chaud

Au mépris du soleil
Tout au fond
L’idole futur
Salue les ténèbres

La bouche humide
Abandonne l’heure insolente
D’où jaillit le trésor

Verbe singulier

Mes doigts amoureux
Obéissent sans crier.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes