Partagez

Lors, pénible un jour, je te quitterai
t’embrassant pour la dernière fois,
mes larmes, je les retiendrai
mais mon cœur lui te pleurera.

Pour toujours, je me souviendrai
de ma belle et de la fabuleuse nuit,
de celle qui m’avait tout confié,
son âme et son cœur pour la vie.

Toute ma vie, à toi pensant, me dirai
était-ce bien toi, avais-je plutôt rêvé ?
Quel bel ange, quitté avec regrets,
ensorcelé par sa sublime beauté.

Et lors d’autres jolies fleurs, je croiserai
sur mon chemin, seule toi je reverrai
tel un splendide mirage de toute beauté,
car certaine nuit, d’un fol amour on s’est aimé.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes