Partagez

Dame Lune, dis moi tes secrets
Où glissent nos songes
Qui muent en regrets
Et ce mal qui ronge
Bien enraciné ?

Âme mélancolique
Toujours m’a minée
Ce monde chimérique
M’y suis réfugiée

Je fuis la vraie vie
M’y sens étrangère
Douce mélancolie
M’imprègne toute entière

Je suis apatride
N’aime que les mots
Eux, ne sont pas arides
Et me font écho

Mais la solitude
Devenue compagne
Devient lassitude
Dans mon cœur qui stagne

J’aimerais, docile
Me faire capturer
Et bercer tranquilles
Peurs irraisonnées

Hélas j’ai conscience
D’être sous l’emprise
De l’état d’errance
Où je suis soumise

Mais cherche autre cœur
Pour combler le mien
J’y cacherai mes peurs
Tairai mes chagrins.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.76 sur 17 votes