Partagez

Dans la tombe de mon insoutenable tristesse
Où le destin dessina mon sort
Par la malédiction divine de son altesse
Et le noir lumineux de ma mort
Ô dieu moqueur, je ne suis qu’une plume
Condamné , helas , à écrire
Sur ces pages mortuaires et le corps de ma brune
Au nom de ton infernal martyr
Relégué sur le côté sombre de la lune



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes