Partagez

Lorsque la houle s’est calmée
Les barques, au rythme du clapotis
Dansent bien rangées
Dans le Port de l’Estartit.

Côte à côte amarrées
Dans un stimuli vivant
De coques entrechoquées,
Elles se balancent au vent.

Ohé ohé matelot !
La mouette amusée
Crie en écho
Et se laisse tomber

Sur le calme de l’eau
Des frissons,
Comme une caresse sur la peau,
Font glisser les jupons !

Et ainsi sans un bruit
Bercée par un doux vent
La belle s’offrit
Au prince des plus charmants

Ces barques ne sont pas celles d’un dieu
Ou peut être le sont-elles
Mais elles font rire les cieux
Car les filles y sont belles !

Et de ritournelle en ritournelle
Tout se calme et s’endort
Sur les gazouillis des hirondelles
Frôlant les barques au Port.

PJ- 28-06-2017 LDP 6



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes