Partagez

Ma tendresse, ma douce complice, ô jolie fleur
qui m’ a sans compter, tous ses secrets confiés.
Sans toi si triste je serai, parti le bonheur
sublime de vivre, envolé le plaisir de rêver.

Un seul jour sans toi comment tenir,
qui fera de belle ivresse mon coeur se griser
ni peux me passer de tes yeux, le sourire.
Et pour qui donc mes poèmes parfumés?

Ma rose rouge et mon rayon de soleil,
Mignonne et mon bel ange tout à moi,
De Dame Nature, une jolie merveille
Et elle-même que serait-elle sans toi ?



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.94 sur 18 votes