Partagez

De Meschonnic à Kundera

« Crachez, pour vous éclaircir la voix »
Il est temps de crier de mauvais aloi
L’écho s’écrase sur le mur
Le fardeau pèse tel un menhir
La révolution enfante d’un émir
Arrogant, mué par le désir

Il est escient qu’on lui donne raison
La raison d’être sied à la morale du clan
Hercule ne lâchait jamais la prise
Il mène sa vie, malgré votre balourdise
Ses propos que vous ne saurez
‘Françaiscourantiser’‘Tragicomédise’
votre condition d’être frivole
Sisyphe lève d’un doigt son menhir

En vain, vous endosseriez la peine de réviser
Si vous vouliez recréer les vieilles idoles
‘L’insoutenable légèreté de l’être’
Contraint d’être l’un et l’autre traîtres
Le ‘kitsch’ dont vous vous essuyez les souillures
Devient votre idéal sans mauvaise augure
Med Mehdi Hassan (le 4/5/2017)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes