Partagez

Tout garder sans rien dire.

Retenir sa rancœur,
– ‘ pas m’laisser exploiter longtemps !
et puis, plutôt que de le dire,
le penser trop longtemps.

Pousser le bouchon, voir comme la vie avance,
pousser le bouchon, voir comme on danse
sur les flammes, sur la piste,
sur la pointe des pieds
ou sur le cœur à même les braises.

Alors pousser le bouchon ou tirer sur la corde…
à trop rester tendu, on perd le la.

Perdre un poème en transe
ou le perdre en trépas,
peu importe, le perdre : il était là.

Perdre un mot au combat
c’est plus beau que le dire :
c’est déjà ça.

Alors tirer encore, voir où l’on peut aller,
essayer plus loin, ailleurs.

Tenter les jours meilleurs.

Perdre un instant de bonheur,
c’est pas grave,
tout revient en son heure.

de Matthieu Marsan-Bacheré



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes