Partagez

Vivre en décalage avec le temps qui court,

Il m’arrive souvent d’oublier heure et jour,

Mon esprit vagabond m’entraîne dans un ailleurs,

Déconnectée du réel pour un monde meilleur.


J’ai choisi le silence pour inventer ma vie,

Dès le lever du jour, voir le ciel me suffit,

Sur le bord de ma fenêtre un spectacle m’éblouit,

Quand affamés, les moineaux picorent mon pain de mie.


Dans mon cœur réjoui, vivent mille étoiles,

Que je peindrai, heureuse aussitôt sur la toile,

Le bonheur, l’inventer chaque instant, chaque jour,

Vivre l’instant présent, le jour, la nuit sous l’abat-jour.


Les années passant ,j’ai gardé mon âme d’enfant,

Qui me remplit de vie comme celle d’antan,

Créer un monde à moi, seule dans l’Univers,

Puis m’en remettre à Dieu, avant le grand hiver.

Mary.

 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes