Partagez

Déclinons…

Pourtant, tout paraissait si simple…
Ce n’était pas compliqué
Il suffisait de nous aimer
Sans nous juger sans nous comparer
Sans nous laisser tromper.
Mais le pire est arrivé…
Destinée de l’humanité ravagée ?
Cependant, il est encore là le monde
Nous sommes
Nous sommes le présent
Un présent à qui il faut un avenir
Sans avoir à maudire.
Que « ceux-là » qui ne cessent de détruire
Avec haine et acharnement
L’amour premier, l’amour donné,
Oui que « ceux-là » entendent nos voix
Et reviennent sur leur pas…
Mais vous qui avez compris
Vous qui dans ces beaux écrits
Avez trouvé le vrai message
Celui-là, le seul, celui de l’amour et de la fraternité
Sans jamais aller chercher
Aucune autre interprétation que celle de l’union
Vous, moi, toi, nous…
Sans rancoeur et sans peur, rassemblons les âmes pures
En gardant au fond de nous
L’essentiel de la vie
Que nul n’a le droit de voler.
Dans un monde fauché par des hordes enragées
Aux furieuses pensées
Il nous faut semer la vraie parole
Non pas la colporter
Mais la répandre sur toutes les terres
Que la moisson soit la raison…
Notre monde, notre univers
N’est pas fait que de jolis vers
Les faiseurs de guerre
Les marchands de l’horreur
Doivent être bannis.
Ils n’ont aucun droit, ils n’ont pas le droit
De tout anéantir, de vouloir nous faire haïr.
Etres vivants, nous sommes
Etres vivants, nous resterons
Etre vivants, nous voulons !
Refusons…
De nous laisser conjuguer
Au temps du passé
Au temps des regrets.
Dans l’amour et le respect
Il est temps d’avancer, le monde c’est nous.
Au diable les armes
Unissons nos âmes livrons ce combat
Terme à ces ignobles débats.
Continuons à bien penser
Pour savoir reconstruire et tout recommencer.
Avec courage et sans relâche, combattons l’adversité.
Eprouvantes seront les batailles
Mais nous saurons lutter
Jusqu’à enfin trouver.
Sachons nous parler, plutôt nous écouter
Ne plus nous séparer.
Venez mes amis, mes frères mes soeurs
Déjà il est l’heure…
Allons nous conjuguer, allons nous décliner
Il est temps de créer…
Supprimons l’imparfait
Voilà c’est un bienfait
Un nouveau temps est né
Il sera étudié
Il sera propagé
Toujours bien conjugué
Il nous faut commencer
Et cela sans tarder…

Allons vite nous aimer
Au temps de la Paix…

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes