Partagez

délivrez-moi
de l’existence qui trompe
mon ennui
devant son insistance
je ne suis plus
qui je suis

délivrez-moi
de l’angoisse qui
de ses ombres
me poursuit
sur ce papier que je froisse
se lit ma vie qui fuit

délivrez-moi
de ce moi
qui ne croit plus en lui
afin que de ce noir
sur moi
perce l’étoile qui luit

Robert Marois
image: gorillaconvict.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 14 votes