Partagez

Demain peut-être , tout bas penserons, 

C’était hier le bon temps et belle saison,

Lorsque nous devisions sur le présent,

Qui nous semblait pire que celui d’avant.


Avant? c’était le temps de nos parents,

Qui connurent guerre, privations, malheur,

Nous parlaient de ce temps de tant en tant,

D’une oreille insouciante, écoutions leurs valeurs.


Aujourd’hui de la retraite nous jouissons,

Les accidents de la vie avons connu,

Et si nous possédons un toit et un lit,

Avons connu les joies de la vie aussi.


Sachons que notre planète est en danger,

En un siècle le monde s’est robotisé,

L’avenir de nos descendants nous ronge,

Lorsque l’on imagine leur nouveau monde.


Nous partirons bientôt le cœur  brisé,

De savoir l’espèce humaine en danger,

Culpabilité de laisser nos enfants abandonnés,

A la cruauté des hommes et tous ses dangers.

Mary.








Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes