Partagez

Ces vives couleurs éclatantes de pureté
Chatouillent tendrement mes pupilles éclairées.
Ces fins faisceaux se confondent et se fondent
Dans l’horizon, fuyant calmement le monde,
Se mélangeant à l’obscurité harmonieuse
De l’univers , immense étendue si précieuse
Qui décrit jusqu’au delà de l’existence .

Le corps perplexe sombre dans ces profondeurs
Sans noms ,entraîné vers cette inquiétante splendeur,
Retourné et secoué par l’étrange en tout sens.
Et l’esprit libre ouïe ces inaudibles bruits
Taquinant le réel ,ces mystères enfouis ,
Si loin ,dans l’infinité de l’univers , si loin ,
Au milieu de ces abysses célestes , si loin…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 1 votes